Le roi tisserand par Nora Aceval

Posté le 6 septembre 2013 par Artisan de l'ombre dans En direction des jeunes, Extraits, Le roi tisserand

Dans les temps anciens, il y avait un puissant sultan du nom de Haroun El-Rachid. Il était le calife de Baghdâd. Ce monarque avait une femme de grande intelligence et de bon conseil. Un jour, elle insista auprès de lui : « Monseigneur, le pouvoir est capricieux et la vie pleine de surprises ! Apprends un métier manuel. Les mains, on les emporte toujours avec soi. Un jour ou l’autre l’apprentissage d’un métier révélera son utilité ! ».

Le Calife accepta et choisit l’art du tissage et de la broderie. Il fit venir un grand maître tisserand-brodeur et commença son apprentissage. Plus que le tissage des tapis, il affectionnait la broderie au fil d’or. Par amour du cheval, il inclinait au travail minutieux sur le cuir destiné aux selleries. Mais son érudition le poussait à la calligraphie pour orner les couvertures des manuscrits. Durant sept longues années, il partagea son temps entre ses responsabilités et sa nouvelle passion pour la broderie fine.

Mais Haroun El-Rachid était réputé pour son sens aigu de la justice et du bien public. Accompagné de son vizir, il avait l’habitude de se déguiser en simple marchand et de se glisser au milieu de la foule pour s’enquérir de la vie de ses sujets. Un soir, pour une raison inconnue, il s’en fut seul à travers de sombres ruelles. Il marchait quand, soudain, il tomba au fond d’un trou. C’était un piège préparé par des bandits détrousseurs qui devinrent furieux de le trouver sans bourse et les poches vides. Il n’eut la vie sauve qu’en leur faisant une juteuse promesse: « Je suis tisserand et jamais vous ne trouverez une personne qui sache tisser et broder mieux que moi ».

C’est ainsi qu’il se retrouva esclave parmi les esclaves. De l’aube au crépuscule, il tissait des tapis et exécutait de magnifiques broderies que le maître revendait à prix d’or.

Tandis que sa police le recherchait inlassablement dans tout le royaume, le roi mûrissait un projet pour recouvrer sa liberté. Il attendait patiemment le moment propice car l’infinie cupidité de son geôlier était un atout. Un jour, alors que ce dernier lui exprimait sa satisfaction en soupesant les pièces d’or dans ses mains, le calife lui proposa : « Apporte-moi une étoffe en velours noir et du fil d’or de belle facture ! Je te façonnerai une somptueuse broderie, jamais vue de mémoire de commerçant. L’épouse du Calife t’en donnera une fortune ». Aussitôt, on fit remettre à l’esclave le tissu et une bobine de fil d’or. Il ne fallait pas perdre un instant. Le roi tisserand, maître de son art, tissa à l’aiguille une broderie en relief représentant un oiseau posé sur un délicat épi de blé. Un véritable chef d’œuvre !

Le maître des esclaves se précipita au palais avec sa précieuse étoffe sous le bras. Il demanda audience et fut reçu. Il déroula la magnifique pièce devant la sultane qui poussa un murmure de ravissement : « Ho ! Cela ferait un somptueux vêtement de cérémonie ! ».

Mais à l’observation, un détail attira son attention. En effet, l’épi de blé sur lequel l’oiseau était posé demeurait bien droit. Or le poids de l’oiseau aurait dû le faire pencher. Intriguée, elle regarda de plus près. Elle sentit soudain son cœur bondir dans sa poitrine. Elle venait de reconnaître la dextérité de l’aiguille de son mari. Ne laissant rien paraître de son émotion, elle poursuivit attentivement l’observation des motifs. Méthodiquement. Jusqu’à y déceler le message secret calligraphié qu’elle avait pressenti. Le roi indiquait l’endroit précis où il était détenu. Sur le champ, elle fit arrêter le maître des esclaves et fit libérer le sultan.

C’est depuis cette époque que l’ont dit : « L’apprentissage d’un métier révèle toujours un jour ou l’autre son utilité ! »

Un Commentaire le “Le roi tisserand par Nora Aceval”

  1. Artisans de l'ombre

    Le roi tisserand
    Pays de collecte : Algérie. Un conte dit en français par Nora Aceval et en arabe algérien
    par Mustapha Chaïb.
    COMPRÉHENSION ET EXPRESSION ORALE
    Écoute du conte :
    Travail sur la phonétique, la prononciation et l’orthographe de mots nouveaux qui pourront poser
    des problèmes aux élèves.
    Ex. Tisserand, Monseigneur, minutieux, patiemment, geôlier, chef-d’œuvre, dextérité.
    Les visualiser au tableau, les copier, les lire en faisant attention à la prononciation.
    Vocabulaire :
    Mots de même famille et noms de métiers. Ex. tisserand : Tisser, tissage, tisserande.
    Chercher les noms des métiers suivants au masculin singulier :
    Danseuse :…………………………. Institutrice : ……………………………….
    Serveuse :…………………………. Dessinatrice : ………………………………
    Coiffeuse :…………………………. Vendeuse : ………………………………..
    Cherchez d’autres métiers au masculin et au féminin.
    EXPLORATION ET ANALYSE
    Lecture individuelle du conte :
    Pourquoi le sultan se promène-t-il seul et déguisé en ville ?
    Que lui est-il arrivé un soir ?
    Comment a-t-il échappé à ses ravisseurs ? Quelle astuce a-t-il utilisée ?
    Imaginer le procès intenté aux ravisseurs… par groupes de deux ou trois élèves à faire oralement
    ou par écrit (voir production écrite).
    Quel métier souhaiteriez-vous faire à l’avenir ?
    Objectifs culturels :
    Chercher dans le dictionnaire le sens des mots : sujet/ citoyen.
    Copier ces définitions.
    APPRENTISSAGES LINGUISTIQUES
    Syntaxe
    L’affirmation et la négation : Vous ne trouverez personne qui sache broder comme moi.
    Faites une phrase affirmative avec celle-ci : Vous trouverez quelqu’un qui sache broder comme
    moi.
    Chercher des phrases et les transformer : affirmation-négation avec : ne…….personne,
    ne….nul(le). Ne…….pas, ne…………..plus.
    Adverbes en………….ment : Inlassablement- méthodiquement.
    Chercher d’autres adverbes dans le texte ou donner des exemples personnels dans des phrases
    simples.
    Ex. La reine regarde l’étoffe de façon attentive———– Elle la regarde attentivement.
    Temps verbaux
    Passé simple – imparfait de l’indicatif temps propres aux récits.
    Avoir et être à l’imparfait de l’indicatif : morphologie, systématisation et usage :
    Ex. -Dans les temps anciens, il y avait un puissant roi. Il était le monarque de Baghdad.
    PRODUCTION ÉCRITE
    Imaginer le procès intenté aux ravisseurs du roi. Comment seront-ils jugés ? Quels verdicts ? En
    quelques lignes.
    Imaginer une autre fin à cette histoire. Imaginez que le roi n’est pas libéré… 5 à 10 lignes.
    EXTENSION
    Connaissez-vous d’autres contes qui se racontent dans votre région ?
    Recueille-les pour les lire à vos camarades.
    par Djamal Areski,

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Répondre

D'autres nouvelles

septembre 2013
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Désolé, il n'y a aucun sondage disponible pour le moment.

Widetized footer

contes ATLAS TV- la prière du berger par Nora ACEVAL

  Publiée le 6 août 2013 les contes KHAREFTEK MA KHAREFTEK. contes collectés par ...

contes ATLAS TV- OSTA NADJAR par Nora ACEVAL

  Publiée le 29 juil. 2013 les contes KHAREFTEK MA KHAREFTEK. contes collectés par ...

Contes ATLAS TV- le brigand et le chien par Nora ACEVAL

  Publiée le 29 juil. 2013 les contes KHAREFTEK MA KHAREFTEK. contes collectés par ...

Citation du jour

Citation conte de Jean de La Fontaine

Citation conte de Jean de La Fontaine

« Une morale nue apporte de l’ennui ; le conte fait passer le précepte avec lui. » de Jean de La Fontaine. BIOGRAPHIE JEAN DE LA ...

Citation conte de Daniel Pennac

« Une des fonctions essentielles du conte est d’imposer une trêve au combat des hommes. » de  Daniel Pennac Extrait du Comme un romanDaniel ...

Citation conte

« Un conte est vieux dès la première fois qu’il est raconté. » de Proverbe oriental

Un conte de fées ?

Pour que notre destin soit un conte de fées, il suffit peut-être ...

Les pouvoirs des fées

« Les fées nous endorment, nous ouvrent les portes de leur royaume, qui se referment sur nous sans qu’elles aient pris la précaution de nous en remettre la clé. ...

Extraits

Vréroche par Nora Aceval

Amachahou ! Par tous les temps, sur un mont escarpé ...

Peau de vachette par Nora Aceval

Il était une fois, un sultan qui avait deux femmes ...

Le roi tisserand par Nora Aceval

Dans les temps anciens, il y avait un puissant sultan ...

Le lion et le renard cordonnier

Il était une fois un vieux lion qui ne pouvait ...

La gazelle d’or par Nora aceval

Il était un prince, voyageur intrépide, qui parvint un jour ...

Cottoncandy6964 |
Textes et dessins |
Fifa 13 PS3 Coins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721