Vréroche par Nora Aceval

Posté le 6 septembre 2013 par Artisan de l'ombre dans En direction des jeunes, Extraits, Vréroche

Amachahou ! Par tous les temps, sur un mont escarpé de la Grande Kabylie, le petit Vréroche faisait paître son troupeau de chèvres. Un jour, le loup lui dévora sa biquette préférée. Vréroche en fut meurtri. Il rentra des pâturages les yeux inondés de larmes. Sa mère le consola et lui servit un couscous. Vréroche refusa d’y goûter. Elle lui prépara une bonne galette pour lui ouvrir l’appétit. Il la repoussa. Inquiète, elle fit des beignets. Vréroche en raffole ! Mais Vréroche, inconsolable, continua obstinément à refuser toute nourriture.

Excédée, sa mère ordonna au bâton :
- Bâton ! Frappe Vréroche qui ne veut pas manger.
- Non ! Non ! Vréroche ne m’a rien fait.

Face à cette désobéissance, la mère se tourna vers le feu :
- Feu ! Brûle le bâton qui refuse de frapper Vréroche qui ne veut pas manger.
- Non ! Non ! Le bâton ne m’a rien fait.

La mère ne baissa pas les bras et s’adressa à l’eau :
- Eau ! Eteins le feu qui refuse de brûler le bâton qui refuse de frapper Vréroche qui ne veut pas manger.
- Non ! Non ! Le feu ne m’a rien fait.

De plus en plus excédée, elle appela le veau :
- Veau ! Bois l’eau qui refuse d’éteindre le feu qui refuse de brûler le bâton qui refuse frapper Vréroche qui ne veut pas manger.
- Non ! Non ! L’eau ne m’a rien fait.

Elle saisit le couteau et lui dit :
- Couteau ! Tranche les oreilles du veau qui refuse de boire l’eau qui refuse d’éteindre le feu qui refuse de brûler le bâton qui refuse de frapper Vréroche qui ne veut pas manger.
- Non ! Non ! Le veau ne m’a rien fait.

Elle en appela au forgeron :
- Forgeron ! Brise le couteau qui refuse de trancher les oreilles du veau qui refuse de boire l’eau qui refuse d’éteindre le feu qui refuse de brûler le bâton qui refuse de frapper Vréroche, qui ne veut pas manger.
- Non ! Non ! Le couteau ne m’a rien fait.

Elle commanda à la corde :
- Corde ! Ligote le forgeron qui refuse de briser le couteau qui refuse de trancher les oreilles du veau qui refuse de boire l’eau qui refuse d’éteindre le feu qui refuse de brûler le bâton qui refuse de frapper Vréroche qui ne veut pas manger.
- Non ! Non ! Le forgeron ne m’a rien fait.

Elle ordonna à la souris :
- Souris ! Ronge la corde qui refuse de ligoter le forgeron qui refuse de briser le couteau qui refuse de trancher les oreilles du veau qui refuse de boire l’eau qui refuse d’éteindre le feu qui refuse de brûler le bâton qui refuse de frapper Vréroche, qui ne veut pas manger.
- Non ! Non ! La corde ne m’a rien fait.

La mère enjoignit au chat de la voisine de croquer la souris.
- Miaou ! Avec grand plaisir, dit le chat qui s’avança vers la souris.

La souris prit peur et se dirigea vers la corde. La corde, à son tour, se dirigea vers le forgeron. Le forgeron se dirigea vers le couteau. Le couteau se dirigea vers le veau. Le veau se dirigea vers l’eau. L’eau se dirigea vers le feu. Le feu se dirigea vers le bâton et le bâton se souleva pour frapper Vréroche. Enfin, Vréroche se mit à manger. Il se régala des beignets, de la galette et du couscous. Depuis, il ne bouda plus aucun repas.

Il devint si grand et si fort que jamais plus aucun loup ne lui dévora une chèvre de son troupeau !

Mon histoire est partie dans les broussailles et moi j’ai dégringolé de la montagne !

2 Commentaires le “Vréroche par Nora Aceval”

  1. Artisans de l'ombre

    Vréroche
    Pays de collecte : Algérie. Un conte dit en français par Nora Aceval et en arabe algérien
    par Mustapha Chaïb.
    COMPRÉHENSION ET EXPRESSION ORALE
    Écoute sélective du conte pour retrouver les personnages et le lieu du récit.
    Retrouver le sens des dialogues grâce à l’intonation : reproches, regret, refus froid ; déception…
    Expression
    Expressions spontanées et à chaud des élèves, leurs impressions après l’écoute du conte.
    Ils peuvent aussi jouer les dialogues qu’ils auront choisis.
    Ils pourront par exemple changer les dialogues en imaginant d’autres situations plus amusantes
    pour amener Vréroche à manger. Laisser les élèves travailler leur imagination.
    Vocabulaire
    Recenser le vocabulaire relatif à la campagne : troupeau de chèvres – Pâturage – veau – loup –
    forgeron.
    Chercher le sens de ces mots dans le dictionnaire si nécessaire.
    EXPLORATION ET ANALYSE
    Lecture du texte
    Retrouver, dans l’ordre décroissant, tous les éléments évoqués dans le texte (le chat, la souris, la
    corde, le forgeron, le couteau, le veau, l’eau, le feu, le bâton, Vréroche, repas) et les actions qu’ils
    accomplissent : croquer – ronger – ligoter – briser – trancher – éteindre – boire – brûler – frapper.
    Quelles relations entretiennent tous ces éléments entre eux ? (Relations d’interdépendance, de
    liaison, d’enchaînement logique).
    Reprendre ces mots dans le sens inverse (en commençant par le dernier mot – Vréroche refuse
    de manger – pour remonter la chaîne et retrouver ainsi toute l’histoire.)
    Faire remarquer la progression (la structure) en escalier du conte que l’enseignant peut
    éventuellement schématiser.
    Objectifs culturels :
    Traditions culinaires : Se documenter sur le couscous et la galette pour retrouver leurs
    ingrédients mais aussi leur appartenance géographique : principaux repas de la Méditerranée du
    sud.
    Remarques sur la formule d’ouverture du conte : Amachahou ! Différentes des autres formules.
    Amachahou c’est le masculin de tamachahout (conte), long conte. Formule propre aux contes
    Berbères de Kabylie.
    APPRENTISSAGES LINGUISTIQUES
    Temps verbaux
    Impératif : Relever tous les dires de la mère de Vréroche :
    Bâton ! Frappe Vréroche qui ne veut pas manger.
    Feu ! Brûle le bâton !
    Etc.
    Relever les verbes ; souligner leurs sens, mettre en évidence l’impératif.
    Substitution : introduire les autres formes : frappe – frappons – frappez.
    Chercher d’autres exemples personnels et contextualisés.
    Passé simple – imparfait : temps du récit.
    Syntaxe : L’emploi du pronom relatif qui.
    Feu ! Brûle le bâton qui refuse de frapper Vréroche qui ne veut pas manger.
    Chercher la fonction du pronom relatif qui : (remplace le nom, le sujet, sert à éviter la répétition).
    Ex. Feu ! Brûle le bâton. Le bâton refuse de frapper Vréroche. Vréroche ne veut pas manger.
    Chercher d’autres phrases dans le texte construites sur le même modèle et transformer-les en
    des phrases simples comme dans le modèle précédent.
    PRODUCTION ÉCRITE
    Résumer le conte à partir de ces éléments : Vréroche, bâton, feu, eau, veau, forgeron, corde,
    souris, chat, pour retrouver la première partie de ce récit.
    Remonter la chaine pour retrouver la suite et la fin.
    EXTENSION
    Faire un court récit en s’inspirant de la structure de récit (progression en escalier).
    par Djamal Areski,

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

  2. Artisans de l'ombre

    Etre responsable d’une chose, c’est être garant de ses propres actions ou de celles d’autrui, dont on a la charge.C’est le lourd fardeau que porte sur ses épaules le jeune Vréroche âgé de treize ans. C’est son histoire que nous allons découvrir d’après ce conte du terroir.Jadis, les gens étaient très pauvres, mais dans cet océan de pauvreté il y avait tout de même quelques nantis. C’est ainsi que dans une contrée vivait un homme riche, qui possédait plusieurs troupeaux de moutons. Pour les garder, il utilise des bergers rémunérés.Il était de coutume pour les familles pauvres, pour pouvoir se sustenter de faire travailler leurs petits en qualité de bergers.C’est ainsi que le jeune Vréroche est envoyé par ses parents pour garder les moutons.Les premiers jours il s’acquitte de sa tâche convenablement. Il est toujours aux aguets, pour éviter que ses moutons ne soient dévorés par les chacals trop nombreux qui rôdent dans les alentours. A force d’aller faire paître ses bêtes à la lisière de la forêt, il fait la connaissance d’autres bergers plus anciens que lui, qui le rassurent en lui disant que l’endroit est sécurisé, et qu’il n’avait rien à redouter. Mis en confiance, au lieu de veiller sur ses moutons, Vréroche relâche la surveillance et s’adonne avec vertuosité à son jeu favori «thak’outh» (sorte de hockey).Un jour, occupé à jouer, il entend un berger lui dire paniqué :- Un chacal t’as pris un mouton Vréroche ! rejoignez-nous, on va le tuer et lui faire lâcher le mouton !Aussitôt tous les bergers se précipitent, mais il était trop tard, le mouton était tué et le chacal enfui dans la forêt. Une bête tuée de la sorte devenait «djifa» (impropre à la consommation). Son troupeau amputé d’un mouton, Vréroche est inconsolable. Il pleure comme une fontaine, et se lamente comme un bambin. il passe la journée à broyer du noir. Il pense beaucoup au soir quand il va rentrer les moutons, et qu’ils vont être comptés.Quand le propriétaire sera mis au courant il va le secouer comme un olivier. Il appréhende ce moment comme un supplicié qui attend d’être exécuter.Angoissé, il rentre chez lui en courant. D’habitude il a très bon appétit, mais ce jour-là, Vréroche ne veut rien manger. Sa mère a beau le supplier, il refuse obstinément de s’alimenter. Prenant peur pour sa santé, car il ne lui a pas dit la vérité, sa mère dit au bâton (aâkaz) (l’histoire se passe à l’époque où les animaux et les choses parlent) :- Vréroche yag’iAd’ietch imensiJeld’ith ay aâkaz(Vréroche ne veut pas manger frappe-le, bâton !)Le bâton refuse de s’exécuter.La mère s’adresse au feu :-A thimesEtch aâkaz !(Feu brûle le bâton!)Le feu refuse de s’exécuter.

    Benredjal Lounes

    http://www.depechedekabylie.com/cuture/4744-reaction-en-chaine.html

    Dernière publication sur 1.Bonjour de Sougueur : Les 7 profils d’apprentissage

Répondre

D'autres nouvelles

septembre 2013
L Ma Me J V S D
« août    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Désolé, il n'y a aucun sondage disponible pour le moment.

Widetized footer

contes ATLAS TV- la prière du berger par Nora ACEVAL

  Publiée le 6 août 2013 les contes KHAREFTEK MA KHAREFTEK. contes collectés par ...

contes ATLAS TV- OSTA NADJAR par Nora ACEVAL

  Publiée le 29 juil. 2013 les contes KHAREFTEK MA KHAREFTEK. contes collectés par ...

Contes ATLAS TV- le brigand et le chien par Nora ACEVAL

  Publiée le 29 juil. 2013 les contes KHAREFTEK MA KHAREFTEK. contes collectés par ...

Citation du jour

Citation conte de Jean de La Fontaine

Citation conte de Jean de La Fontaine

« Une morale nue apporte de l’ennui ; le conte fait passer le précepte avec lui. » de Jean de La Fontaine. BIOGRAPHIE JEAN DE LA ...

Citation conte de Daniel Pennac

« Une des fonctions essentielles du conte est d’imposer une trêve au combat des hommes. » de  Daniel Pennac Extrait du Comme un romanDaniel ...

Citation conte

« Un conte est vieux dès la première fois qu’il est raconté. » de Proverbe oriental

Un conte de fées ?

Pour que notre destin soit un conte de fées, il suffit peut-être ...

Les pouvoirs des fées

« Les fées nous endorment, nous ouvrent les portes de leur royaume, qui se referment sur nous sans qu’elles aient pris la précaution de nous en remettre la clé. ...

Extraits

Vréroche par Nora Aceval

Amachahou ! Par tous les temps, sur un mont escarpé ...

Peau de vachette par Nora Aceval

Il était une fois, un sultan qui avait deux femmes ...

Le roi tisserand par Nora Aceval

Dans les temps anciens, il y avait un puissant sultan ...

Le lion et le renard cordonnier

Il était une fois un vieux lion qui ne pouvait ...

La gazelle d’or par Nora aceval

Il était un prince, voyageur intrépide, qui parvint un jour ...

Cottoncandy6964 |
Textes et dessins |
Fifa 13 PS3 Coins |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Username25945
| Freewritting
| Huangxiuqing0721